Prendre son temps

« Le temps est invention… ou il n’est rien du tout »

Le temps. Je me suis faite cette réflexion pour la première fois à McDo (où j’ai un peu l’impression de passer tout mon temps depuis que je n’y bosse plus) : mon amoureux dévorait ses frites comme s’il avait un certain quotat à respecter à la minute. Je me suis dit qu’après tout c’était un jeune homme en pleine croissance, et que c’était presque inscrit dans leur façon de vivre de se jeter ainsi sur la nourriture. Et puis j’ai laissé glisser mon regard sur les gens alentours (midi heure de pointe, en plein centre avec toute la population lycéenne qui pullulait à mes pieds)et je suis tombée sur une jeune fille qui faisait subir le même sort à ses frites (vous savez le genre grignotage industriel) que le jeune homme en pleine croissance assis en face de moi, sauf qu’elle y allait carrément par paquet de trois à quatre frites. Et c’est là que ce que je savais depuis déjà un certain temps m’a frappé de plein fouet : nous ne savons plus prendre le temps.

Nous sommes pressés par les études, le travail, les horaires anarchiques des bibliothèques et les crèches ; pressés pendant les pauses déjeuners, pressés dans les transports en commun au point d’en oublier de sourire aux gens qui nous entourent, pressés de vieillir, pressés de maigrir pour enfin se plaire, pressés d’avoir quelqu’un, pressés d’être diplômés.

Le temps est un impératif auquel on ne peut échapper. Toujours son petit tic-tac s’égrène dans notre tête et noue empêche de profiter… Si je reste assise à ne rien faire il s’insurge de oisiveté, si je lis il se demande pourquoi je ne travaillerais pas plutôt, quand je mange avec des amis il me rappelle que quatre heures c’est bien trop long pour un repas, quand je cuisine il s’étonne de tout ce temps gaspillé… Qui sait encore prendre le temps de vivre ? Qui sait oublier la petite horloge qui rappelle que nous ne sommes pas éternels et qu’il nous faut nous hâter si nous voulons remplir tous les objectifs que nous nous sommes fixés. Partout il nous faut faire des choix. Et que restera-t-il de nous ? A l’heure de notre mort, de quoi se souviendra-t-on ? Des dossiers qu’on a rendus à l’heure, des films qu’on s’est forcés à voir parce que ça faisait genre, de la sueur qu’on a versé à la gym alors qu’on aimait pas ça… Du panneau « fermé » de la bibliothèque municipale, de la paperasse et des copies d’exams…

A l’heure de ma mort ce que je voudrais vraiment retrouver, c’est la sensation de la mer sur mes mollets, le tourbillon d’une danse endiablée, la parfum entêtant de l’herbe fraîchement coupée, le son d’un fou rire, l’odeur de son cou, les meilleures réparties de Terry Pratchett, le craquement de la neige sous mes pieds… je voudrais me souvenir de ces petits plaisirs, retrouver l’ivresse de tout ce que je n’avais pas le temps de faire et pour lesquels j’ai lâché devoirs et obligations, ces instants pour rien où l’on se contente de vivre.

Vingt-quatre heures dans une journée c’est trop peu pour la société et l’indépendance, les révisions et la lecture, le cinéma et les musées, mais parfois juste lâchez pendant quelques minutes le temps, oubliez-le et ne vivez que pour admirer ces fleurs sur le bord de la route et soudain, ne rien faire.

Ces choses absurdes que j’aimerais prendre le temps de faire avant de mourir :
- une bataille de boules de neige en hiver et une bataille d’eau en été
- flâner dans la compagne en bonne compagnie
- sauter dans les vagues à la mer
- écrire une parodie absurde de ma vie et de celle de mes amis
- passer des heures chez un fleuriste à respirer le parfum des fleurs
- somnoler dans un parc
- courir dans la neige en pleine rue
- revoir les trois Seigneurs des Anneaux en version longue à la suite
- marcher dans tous les quartiers de Strasbourg pour le plaisir d’apprivoiser la ville
- relire le Journal de Bridget Jones, me faire tous les épisodes du 70s show et de Friends à la suite
- passer une après-midi à écrire avec une boîte de chocolat, un thé et de la bonne musique
- apprendre à danser le rock, le tango, la salsa, le paso-doble…
- prendre un long bain avec un long bouquin
- faire le marché tous les samedis matins
- retourner à Rome et à Vienne
et tant, tant d’autres choses… Et vous, quelles sont ces choses sans importance qui en ont pour vous ?

« Dans le temps des semailles,
apprends ;
dans le temps des moissons,
enseigne ;
en hiver, jouis »

17 commentaires à “Prendre son temps”


1 2
  1. 0 lydie 5 jan 2009 à 22:27

    Oui tu as bien raison il faut arriver à retrouver le temps de prendre du temps ….

    J’espère que tu pourras faire ce que tu souhaites avant ta mort mais j’espère aussi qu’elle arrivera le plus tard possible et dans ce cas, tes articulations de vieille rendront certains trucs un peu moins évidents ^^ :P

    Il faut essayer de prendre soin de soi car les autres ne peuvent le faire à notre place …

    bises et à bientôt !

  2. 1 assistantesociale 6 jan 2009 à 9:50

    Les petits bohneurs futils. Ce sont les meilleurs. Les instants volés. C’est un très joli texte.
    C’est pour ça que le week end, j’essaie de ne rien prévoir, de couper mon protable, et de ne pas trop regarder ma montre.
    J’avais écrit un article un peu à ce sujet il ya quelques temps, je te donnerai le lien si cela t’intéresse.

  3. 2 Zia 6 jan 2009 à 10:04

    Le temps de dormir…

    Regarder les Cités d’Or en une journée.
    Idem pour les Contes de la Crypte.

    Regarder le soleil se coucher.

    Regarder mon chat dormir.

    En fait, avoir juste le temps de regarder…

  4. 3 monblogcheri 6 jan 2009 à 11:16

    Le temps de passer une nuit blanche avec ma meilleure amie (Thesecrethistory) et de nous gaver de sucreries, Baileys, tests de personnalité débiles, confidences, rires.

    Le temps de me balader sur une plage main dans la main avec Amour, de nous raconter des tas de trucs, de rire, nous embrasser.

    Partager plus avec les gens que j’aime quoi…

    Bizzz

  5. 4 laboitedepandore 6 jan 2009 à 11:31

    Assistante sociale : Oui je veux bien le lien :) et merci pour tes compliments^^

    Zia : zut je réalise que j’ai oublié de changer le lien vers ton blog… quel boulet ! Oui regarder, et on constaterait toutes les belles choses qu’on rate à longueur de temps…

    Monblogchéri : tu me fais penser à pleins de trucs que j’ai oublié de dire… profiter des gens… Passer des soirées à faire des jeux et raconter des trucs débiles avec tous mes amis du lycée et nourriture à volonté
    Profiter de mon amoureux sans regarder sa montre
    Faire les soirées orthos et danser tard sans se préoccuper du réveil le lendemain
    Et oui, profiter des gens qu’on aime sans devoir en privilégier certains au détriment des autres.

  6. 5 francis02 6 jan 2009 à 11:57

    tu vois moi qui ai le temps en permanence
    je ne prend pas le temps de prendre du temps…c’est drôle mais je curs plus que je devais aller travailler
    mais tu as raison
    prenons le temps d’admirer cette belle ville que tu habites
    bonne journée à plein temps
    biz
    francis

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  7. 6 laboitedepandore 6 jan 2009 à 12:04

    C’est bizarrement parfois quand nous avons le plus de temps que nous pensons le moins à l’importance de prendre notre temps.

  8. 7 MissC 6 jan 2009 à 16:45

    Oh oui que c’est vrai tout ça! moi en ce moment je ne trouve pas le temps de regarder mes enfants grandir…mais je passe mon temps à leur courir après!

  9. 8 Vidar Odinnsson 6 jan 2009 à 18:11

    Le temps?

    Un Indien du Sud-Ouest des États-Unis disait:
    « Le temps, c’est quand tu demandes à un Blanc s’il a faim et qu’il regarde sa montre. »

    Les plus grandes merveilles du génie humain ont été bâties avec des moyens rudimentaires mais par des races qui avaient le temps, qui n’avait aucun objectif de rentabilité, aucun résultat à présenter, aucune date d’exploitation: Stonehenge, les moaï, les catédrales, les pyramides, les mounds (ok faut connaître, les mounds^^)

    Que restera-t-il à la fin?
    « Les proches meurent. La richesse meurent. On meurt soi-même aussi. Mais pour celui qui bonne réputation s’est acquise, la mort n’existe pas ». Adage viking. À méditer.

    Article sublime, rien à redire… Tu dénotes franchement des filles de ton âge qui sont souvent des dindes…

  10. 9 assistantesociale 6 jan 2009 à 19:15

    Bon, puisque tu insistes…=)
    http://assistantesociale.unblog.fr/2008/07/17/renouvellement-de-bail/
    Je trouve que cela se rejoint assez.

    Bises!

1 2

Laisser un commentaire


L'observation est un talent qui se cultive comme n'importe quelle forme d'art.

En ce moment… Je lis

"Les aventuriers de la mer tome 1" Robin Hobb (la suite de l'assassin royal)

J’écoute…

je lis beaucoup donc j'écoute peu de musique

In the mood for…

... lire en mangeant des abricots

Calendrier

janvier 2009
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

L’image de la semaine

L’image de la semaine

Kirsten Dunst et Orlando Bloom

La citation de la semaine

"Ne pas monter bien haut peut-être, mais seul" Edmond Rostand

Sondage

Vous êtes arrivés sur ce blog...

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


FAMILLE BRAULT PINEAU FERRAND |
etmaemma |
Ensemble Un Oeil ouvert sur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BAB BERRED
| dylan0000
| Plug-in or not plug-in