• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Archives pour septembre 2008

Peut-on vivre sans internet ?

Dans la théorie, oui. C’est en tous cas ce que prétend ma mère, et je crois bien que jusqu’à il y a quelques années des gens très bien y arrivait. Moi la théorie je veux bien mais franchement en pratique je me demande comment toutes ces civilisations ont tenu le coup sans internet. C’est peut-être aussi parce que tous les gens que j’aime vivent loin, et qu’accessoirement j’ai un blog (que je tiens très mal depuis un certain temps mais naïvement je me disais « c’est pas grave en octobre tu seras installée à strasbourg avec une connexion et blabla bla… »). Et que les blogs sont à la base conçus pour être tenus tous les jours. Sauf que, aussi exceptionnel que soit mon appart, il lui manque un élément crucial : une connexion internet. Donc non ce n’est pas encore cette fois que je vais mettre mon blog à jour et retourner sur les vôtres…

Bonne nouvelle, dès que je me trouve un boulot je reviens. Et là je suis vraiment motivée pour me trouver un boulot ! A bientôt donc j’espère !

Ecouter les conversations des gens…

Je ne sais pas vous, mais j’aime voyager. Que ce soit par car, train ou avion, dès l’instant où je peux m’installer dans ma petite bulle et ne rien faire d’intellectuellement violent. Parfois je lis (mais ça c’est quand j’ai vraiment beaucoup d’énergie), parfois je somnole en écoutant de la musique. Et parfois je suis d’humeur à écouter les conversations des autres. Parfois c’est insipide, mais la plupart du temps c’est une distraction qui se vaut.

Aujourd’hui c’était le cas. Pour vous mettre dans l’ambiance, mon car était envahi de lycéens qui venaient de sortir des cours. Ma voisine de droite essayait de draguer mon voisin de derrière qui était en grande conversation avec son pote et n’en avait strictement rien à faire de ma donzelle. Bref, donc il était en train de raconter une anecdote croustillante à son voisin, quand soudain, elle lui a attrappé le bras et a observé sa montre. Forcément lui a été un peu déconcentré, et alors qu’il essayait de retrouver le fil de son histoire elle lui a montré un truc sur sa montre et lui a demandé ce que c’était.

« L’heure » a-t-il répondu avec flegme.

Sur une montre, ce sont des choses qui arrivent.

Le monde des livres

J’imagine que je ne surprendrais personne en spécifiant que ma grande passion dans la vie est l’écriture. Quand je ne raconte pas des inepties sur ce blog ou que je ne me défoule pas les nerfs sur McDonald’s girl, je travaille à un roman. Un vrai, écrit avec amour et pour lequel je ne vise rien de moins que la publication. Il est actuellement bien loin d’avoir le niveau requis pour cet objectif. Je bloque depuis un an dessus, le relisant de temps à autre, toujours aussi affligée par la pauvreté de l’écriture, et sans parvenir à trouver le souffle qui lui manque. 

Or, il y a peu, un très bon ami m’a offert Jonathan Strange et Mr Norell. Outre le plaisir que j’ai éprouvé à le lire, c’est entre ses lignes que je finis par ouvrir les yeux : une texture, de la chaleur, du corps en somme, voilà ce qui rendait vibrant un texte et faisait cruellement défaut à mon propre récit ! Ca tient à peu de choses pourtant, une pointe d’humour, une intrusion malicieuse de l’auteur, une description si imagée qu’on pourrait presque toucher le décor… 

Mon roman préféré est Aurélien, de Louis Aragon. Je ne l’ai lu qu’une fois, mais il m’a fait une impression très forte que je n’ai jamais tout à fait retrouvée dans un autre livre. J’avoue avoir un peu peiné pour les premiers chapitres, l’écriture était très riche, et le personnage principal ne me plaisait pas beaucoup. Et puis finalement, sans que j’en décèle les manigances, l’écriture a enroulé ses tentacules autour de moi, le personnage est devenu une connaissance dont on apprend à apprécier tous les traits, et soudain, sans comprendre par quel mécanisme, je suis devenue Aurélien. L’écriture m’a happée, s’est infiltrée dans les pores de ma peau et a pris possession de mon esprit : je me suis mise à vivre en chœur avec cet homme. Je tremblais lorsqu’il tremblait, je voyais Bérénice en songe lorsqu’il se figurait son image, et mon cœur palpitait au rythme du sien… Le talent de l’auteur se trouve là, dans cette ivresse qu’il procure en nous enlevant de force à notre quotidien pour nous faire devenir autre. Ce qui m’amène à me demander… Et vous, qu’attendez-vous d’un livre ? 


L'observation est un talent qui se cultive comme n'importe quelle forme d'art.

En ce moment… Je lis

"Les aventuriers de la mer tome 1" Robin Hobb (la suite de l'assassin royal)

J’écoute…

je lis beaucoup donc j'écoute peu de musique

In the mood for…

... lire en mangeant des abricots

Calendrier

septembre 2008
L Ma Me J V S D
« août   nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

L’image de la semaine

L’image de la semaine

Kirsten Dunst et Orlando Bloom

La citation de la semaine

"Ne pas monter bien haut peut-être, mais seul" Edmond Rostand

Sondage

Vous êtes arrivés sur ce blog...

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


FAMILLE BRAULT PINEAU FERRAND |
etmaemma |
Ensemble Un Oeil ouvert sur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BAB BERRED
| dylan0000
| Plug-in or not plug-in