• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 18 mai 2008

Archives pour 18 mai, 2008

Comment Ugly Betty m’a rendu bilingue (ou presque)

(Ou comment un blog à la gloire du cinéma est en train de devenir un blog à la gloire de Ugly Betty…)

Il semblerait que mon amour de la série ait légèrement dépassé ce à quoi je m’attendais… A moins que ce ne soit ma patience légendaire qui ait encore frappée… Toujours est-il qu’incapable d’attendre que la suite de la saison 2 soit enfin diffusé en France, j’ai commencé à la regarder en anglais sur youtube (s’il y a des intéressés parmi vous les épisodes sont postés en quatre à cinq parties le lendemain de la diffusion américaine), avec un sous-titrage anglais à côté (facile à se procurer sur internet) parce que bon, il ne faut pas exagérer non plus, je comprends l’anglais écrit mais je crois que je ne suis pas prête à gérer l’américain parlé ! Comme quoi, il semblerait que Ugly Betty ait réussi là où tous mes professeurs d’anglais ont échoué… Mon niveau d’anglais n’est jamais monté aussi vite !

Je me propose donc de vous faire part de mon avis sur ces épisodes, avec des extraits vidéos (en anglais, désolé). Mais attention aux spoilers ! Parce que je ne parlerais en grande majorité que des épisodes qui viennent tout juste de sortir avec, exceptionnellement, quelques épisodes plus anciens de la saison 2 s’ils m’ont vraiment marqués…

Et voilà pour commencer l’épisode 2.6 : Something wicked this way comes (Amours cachées)

  • Scénariste : Henry Alonso Myers

Dans cet épisode qui met en exergue les difficultés à garder secrète une relation amoureuse, les producteurs portent l’art du quiproquo à son summum en faisant complètement tourner la pauvre Betty en bourrique…

Pour éviter que tout le monde lui dise qu’elle est stupide, Betty prend le parti de sortir avec Henry sans mettre personne dans la confidence. Ce qui la pousse à mentir à Daniel (et tout le monde sait à quel point les choses finissent inévitablement par tourner mal quand ces deux-là n’agissent pas de concert) et à lui faire croire qu’elle sort avec Gio (le vendeur de sandwich avec qui elle entretient une relation tout à la fois houleuse et ambiguë).

Comment Ugly Betty m'a rendu bilingue (ou presque) dans Series TV 2_6bet11

Cet épisode est un petit bijou de rebondissements tous plus délirants les uns que les autres. A chaque fois qu’on se dit que Betty a touché le fond, les producteurs en rajoutent une couche pour notre plus grand bonheur. En parallèle de ces rebondissements digne d’un bon vaudeville, Marc s’adonne à la même tâche que Betty, honteux de l’apparence de son petit ami, et Daniel tente d’obtenir un nouvel annonceur par la drague.

Comme d’habitude, la mise en scène est des plus réjouissante, avec des jeux sur la musique irrésistibles. Pas uniquement sur les chansons comme dans toutes les séries américaines (on peut leur reconnaître ça, en général la bande originale est sans tache), mais sur la musique d’accompagnement, qui sert de miroir aux émotions des personnages (par exemple lorsque Betty arrive au théâtre avec Henry, et qu’elle jubile à l’idée qu’ils sont seuls pour cette soirée, la musique est joyeuse jusqu’au moment où elle voit Gio, et la musique suit la pente ascendante de sa bonne humeur). J’ai un faible particulier pour la scène dans les toilettes, où après avoir légèrement médit sur Wilhelmina, Marc et Amanda se retrouvent face à elle. On se croirait dans un western, avec les battements de coeur en fond sonore, c’est tout simplement hilarant. C’est notamment pour ce soucis du détail que j’aime autant cette série.

2_6hen10 dans Ugly Betty

Daniel en grand frère protecteur et avide de faire plaisir à Betty (le coup de la pub caché dans un sandwich était adorable) est très amusant et met à nouveau l’accent sur l’intimité de leur relation et l’importance qu’ils ont chacun dans la vie de l’autre. Vraiment, on se demande comment ils s’en sortiraient l’un sans l’autre.

En définitive, un épisode inventif et surprenant, comme on les aime. 

  •  L’extrait :

Image de prévisualisation YouTube

Voici les dialogues de cette vidéo (si vous n’êtes pas bilingue) :

Betty : Oh ! bonjour comptable.
Henry : Oh, bonjour, assistante de Daniel.
Betty : Il me faut votre signature ici… oups ! je l’ai fait tomber.
(sous le bureau)
Betty : Ecoute, je me sens coupable de ne pas avoir réussi à te consacrer du temps et je me suis dit que ce soir on pourrait avoir un vrai rencart.
Henry : Tu penses à quoi ?
Betty : On n’a jamais pu voir Wicked.
Henry : Wicked ? Méchamment génial.
Betty : Et après, le rencart pourrait peut-être continuer.
(là Henry se cogne la tête XD)
Henry : Ouais, ouais, ce serait bien.
(là Henry reprend le contrôle sur ses hormones)
Henry : Je veux dire, quoi qu’on fasse.
Daniel (surgit de nulle part) : Betty ?
(et c’est au tour de Betty de se cogner la tête, une discipline dans laquelle elle excelle…)
(dans le bureau de Daniel)

Betty : Il ne se passe rien. Il ne faisait que signer des papiers… sous le bureau. On le fait toujours comme ça. Je protège ta confidentialité.
Daniel : Tu as oublié comme tu étais anéantie la dernière fois qu’il t’a quittée ?
Betty : Daniel, je ne sors pas avec Henry.
Daniel : Car si c’était le cas, je devrais sérieusement penser à m’en débarrasser.
Betty : En le tuant ?
Daniel : Quoi ? Non mon Dieu, je sais que c’est presque une tradition dans ma famille. Non, je parlais de le virer. Je ne le laisserai pas te briser le coeur deux fois Betty.
Betty : Tu ferais vraiment ça ?
Daniel : Allez Betty, tu te mêles tout le temps de ma vie car tu t’inquiètes toujours pour moi. Que ça te plaise ou non, je m’inquiète aussi pour toi.
Betty : Tu n’as pas à t’inquiéter.

  • Les dialogues les plus savoureux de cet épisode (puisque chaque épisode en fourni de nouveaux) :

Marc : On a un code fuschia.
Amanda : Tu as fait un enfant à quelqu’un ?
Marc : Non, ça c’est code « jamais ».

Wilhelmina (à Marc) : Je dois prendre 3 kilos d’ici samedi pour remplir ma tenue. (regarde Betty) Regarde-la, elle donne l’impression que c’est si facile. [...] Renseigne-toi sur ce que Betty mange à midi, et apporte m’en deux.

Wilhelmina : Marc ! C’est un désastre.
Marc : Je savais que tu penserais au problème de la demoiselle d’honneur mais j’ai une idée. On fera une conférence vidéo avec Nico…
Wilhelmina : Il ne s’agit pas de Nico. (désigant des chocolats à Marc) Regarde.
Marc : Des chocolats ! Un désastre ! Redis-moi pourquoi ?

Betty (envoyant un texto à Henry) : Tu es sur le point d’entendre quelqu’un tousser, c’est moi qui te dit « hello ».
Henry (envoyant un texto à Betty) : Tu es sur le point d’entendre quelqu’un éternuer, c’est moi qui te dit « hello ».
Gio (assis à côté de Betty) : Tu es sur le moint d’entendre quelqu’un se moquer. C’est moi… qui me moque.

Betty (à propos de sortir avec Henry) : Mais peut-être qu’on ne devrait pas en parler à papa.
Hilda : Oh oui, non. Je suis romantique, pas folle.

Betty : Ecoute, Daniel dit que tu as accès aux billets pour le théâtre. S’il-te-plaît, je ferai ce que tu veux… Pourquoi tu souris comme ça ?
Amanda : Je t’imaginais promenant Halston pendant un mois.
Betty : D’accord !
Amanda : En maillot de bain. 


L'observation est un talent qui se cultive comme n'importe quelle forme d'art.

En ce moment… Je lis

"Les aventuriers de la mer tome 1" Robin Hobb (la suite de l'assassin royal)

J’écoute…

je lis beaucoup donc j'écoute peu de musique

In the mood for…

... lire en mangeant des abricots

Calendrier

mai 2008
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

L’image de la semaine

L’image de la semaine

Kirsten Dunst et Orlando Bloom

La citation de la semaine

"Ne pas monter bien haut peut-être, mais seul" Edmond Rostand

Sondage

Vous êtes arrivés sur ce blog...

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


FAMILLE BRAULT PINEAU FERRAND |
etmaemma |
Ensemble Un Oeil ouvert sur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BAB BERRED
| dylan0000
| Plug-in or not plug-in