Adieu, et à bientôt !

Il y a longtemps que je n’ai rien écrit ici et on me l’a fait remarqué…

J’ai reçu un message différé (vive la technologie) de menace récemment : si je ne me remettais pas à écrire sur ce blog, l’une de mes formidablement talentueuses amies cesserait le dessin. Je ne pouvais pas faire cela, le monde m’en aurait trop voulu.

Qu’importait à ses yeux  que je sois dans une humeur si superficielle que j’aurais pu rebaptiser mon blog « moi et mes cheveux, attention blog superficiel ! ». Et oui, cette demoiselle est sans pitié, sans moi, et surtout pour vous (après tout c’est vous qui me lisez…)

Rendez-vous donc pour de nouvelles (et si tout se passe bien fréquentes) aventures sur Philoménal Phénomène

 

PS : chère Chanel, sache que tu me le paieras :p

La génétique

Hier soir je parlais avec ma mère d’un homme dont vous n’avez pas besoin de savoir grand chose, à propos d’un lieu qui ne vous dirait pas grand chose où ce fameux monsieur devait se rendre.

Ma mère : Oui il va encore y amener sa…

Moi (finissant la phrase en pensée) : pétasse… pouf… pouffiasse… connasse…

Ma mère : … Dulcinée.

J’admire le talent de ma mère pour réfréner ses pulsions de vulgarité.

Comme à la télé

Vous voyez tous cette pub où un mec donne un coup à une étagère de Babybel qui se mettent alors à rebondir joyeusement dans tous les sens pour le plus grand bonheur des petits et des grands ?

Et bien ce matin chez le boucher j’ai fait pareil avec l’étagère de bocaux de légumes. Ca rebondit moins bien.

Pas morte mais presque

Juste un petit article pour vous prévenir que j’ai accumulé beaucoup de problèmes ces derniers temps, entre une anémie, des notes déplorables dans certaines matières donc du boulot pour les rattrapages et un deuil qui me rend terriblement malheureuse. Aussi je n’ai guère de temps pour la couture et internet, je recommence à peine à écrire et un peu à lire. Mais j’ai pourtant plein de choses à vous dire et des dessins pour vous, parce que je me suis enfin décidée (j’en profite parce que j’ai un scanner sous la main) à vous en faire profiter. Mais ne me tenez pas rigueur de mes rares venues, ni pour ceux qui me connaissent en dehors de ce blog de mon absence tout court. Ca reviendra, mais en ce moment je ne suis bien qu’avec moi-même. Et en soi, c’est déjà pas mal.

Doigts de fée (main)

Avec le retour des vacances et du temps, j’ai décidé de devenir manuelle. Et oui, mes neurones, après deux semaines très intensives dues aux partiels, ont fini par en avoir marre de gérer une pseudo intellectuelle. Après des années à ne faire qu’écrire sous prétexte que j’étais nulle partout ailleurs, j’ai fini par me remettre au dessin (et en effet je suis nulle ; les chances que je poste ici la moindre de mes « oeuvres » sont assez faibles)puis, après avoir fait une paire de chaussettes polaires pour survivre dans le froid hostile de l’Alsace (dont le patron a été dessiné par mon amie Lydie que je vénère parce que c’est la Grande Prêtresse de tout ce à quoi j’ai l’intention de me remettre) j’ai vu sur l’une de mes camarades de promo un sac sublime. Et là, le choc : elle l’avez fait elle-même à partir d’un patron tout simple vu sur internet.

En fait j’ai toujours bien aimé la couture (quand j’étais petite mon grand truc c’était de créer des robes pour mes barbies même si pour être tout à fait franche c’était très rudimentaire et que toutes mes copines étaient plus douée que moi dans ce domaine) mais pendant longtemps je n’ai maîtrisé que le point de base, pas parce que j’étais une incapable (non méoh !) mais juste par euh… flemme (ahem). Toujours est-il que j’ai fini par avoir envie de m’y remettre, parce que j’ai plein d’amies qui le font et que je trouve ça passionnant, que j’en ai marre de ne jamais trouver en magasin exactement ce que je fais, que je suis étudiante et que ça n’est pas un boulot très bien payé (et que dépenser plus qu’on ne gagne à moins d’épouser un milliardaire ça ne fonctionne pas indéfiniment), que j’aime quand même bien les vêtements, que j’ai envie de devenir douée dans plein de domaines parce que je ne vois pas pourquoi les autres s’en sortiraient et pas moi (enfin si en dessin je vois) et puis que vraiment c’est trop la classe (l’argument final qui résume tout).

Aussi pour mes premiers pas, je me mets aux ourlets parce qu’il faut bien commencer quelque part, et en plus ça m’a appris un nouveau point et aussi à me servir de la machine à coudre (et oui maintenant le grand rêve de ma vie c’est une machine à coudre). Mais après j’aimerais passer aux choses sérieuses. Aussi comme je ne sais pas trop où chercher j’aurais besoin de vos conseils. Je prends tous les patrons que vous pourriez posséder ou adresses de sites ou blogs où je pourrais trouver des patrons ou tutoriaux. En échange vous aurez droit à de magnifiiiiiques photos de mes avancées en la matière et vous pourrez juger de ce que je vaux en dehors de mes capacités en moquerie.

Merci à l’avance donc :)

Les journalistes sont très réfléchis

Il y a de cela quelques jours, une amie de ma mère a entendu un journaliste dire que la grippe A reviendrait en septembre car le virus ne supporte pas la chaleur…

C’est vrai que le Mexique est un pays réputé pour son froid.

Les auteurs de fantasy ont toujours raison

Dans la vie y a les probas, et il y a aussi la chance.

Ce matin, j’ai bien cru que de la chance je n’en aurais pas. Il faut dire que les partiels et moi, c’est tout un poème. J’ai beau m’y mettre efficacement quand je m’y mets, je m’y mets toujours trop tard. Et comme c’est mal j’ai tendance à subir fréquemment la punition divine (en général si je fais une impasse je peux être sûre que le partiel va tomber là-dessus -remarquez c’est pratique pour mes copines elles savent quoi réviser). Mais la matière de ce matin, je l’avais bien révisé, j’avais passé ma soirée dessus jusqu’à ce que mon organisme rende son tablier et m’ordonne d’aller me coucher. Du coup j’ai un peu zappé la matière de l’après-midi en me disant que le midi j’aurais bien le temps de relire et d’imprégner les informations essentielles.

Imaginez ma joie lorsqu’à peine arrivée j’ai appris que  la matière du matin était en fait la matière de l’après-midi et que donc j’allais rendre copie blanche dans exactement vingt minutes (quand on a rien à dire on a rien à dire c’est comme ça). La journée commençait bien (remarquez vu comment ces partiels s’étaient engagés je ne vois pas vraiment pourquoi je me serais attendue à mieux).

Je résume donc : cette matière comporte une quinzaine de cours et je n’en connais que deux. Comme il n’y a que deux questions les probabilités que ça tombe sur les cours que je connais est assez faible et en plus vu ma chance avec les impasses autant dire que je pouvais prendre un billet direct pour les rattrapages.

Dans un de ses romans Terry Pratchett prétend que pour avoir une chance de réussir il faut accumuler tous les facteurs d’échecs. Bien sûr ça ne marche que dans les livres.

Deux cours connus, deux questions. Et le coup de bol le plus monstrueux de toute ma vie.

Speed dating

Je suis en pleines révisions, et que font les jeunes filles à la bourre sérieuses en pleines révisions ? elles se négligent, ne se lavent pas les cheveux et ne sortent pas de chez elles. En fait c’est faux, tous les soirs je vais faire du vélo d’appart chez une amie, une heure pour souffler tous les soirs.

Mais bon, ma copine n’en a peut-être rien à faire  de ma dégaine, mais pour faire les courses, je me suis enfin lavée les cheveux ce matin. Et voilà que ce soir, en sortant de chez elle, j’étais en train de décrocher mon antivol quand un type d’environ 38 ans (je rappelle que j’en ai 22) m’aborde.

« Vous  savez moi j’en mets deux, ici c’est beaucoup plus prudent, parce qu’à Strasbourg c’est courant et vous savez il suffit de dix minutes et… »

S’en est suivi un cours magistral de cinq bonnes minutes sur l’art délicat d’accrocher un antivol :

« J’ai un ami qui s’est fait voler son vélo vous savez combien de fois ? Cinq ! Alors que moi une seule fois ! »

(trop impressionnée)

Moi, philosophe (et puis un peu pressée quand même) :

« Bah vous savez quand j’étais à Angers c’était toujours le même vélo qui prenait à la fac, y en a qu’ont pas de bol… »

Et sur ce aurevoir…

« Ah vous êtes d’Angers ? »

… ou pas.

« Le Mans en fait »

« Ah ? Et vous aimez bien Strasbourg »

« Ca me plairait bien d’y rester, même si on me pique mon vélo »

Sur ce j’amorce un geste pour partir parce que ça commence à être lourd et je commence aussi à bien voir où il veut en venir.

« Je voulais vous dire que ça fait plaisir de rencontrer quelqu’un du Mans (je ne vois pas trop pourquoi mais bon…), je m’appelle Machin, mon kérosène c’est le chocolat noir et le café, parce que vraiment le chocolat noir ça me donne un coup de fouet ; je lis beaucoup, surtout Sciences et Vie. Je ne vis pas tout à fait dans le quartier, mais bon vous savez ce quartier il y a pire niveau sécurité, mais le week end c’est un peu mort (en même temps on est à dix minutes du centre je vois pas ce qu’il lui faut) et je suis à prendre »

Evidemment j’étais morte de rire et ça ne devait pas être très discret mais bon, la moralité de cette histoire est probablement « se laver les cheveux change la vie » à moins que ça ne soit « si vous n’avez pas de quoi vous payer une soirée Speed dating, il reste toujours la rue.

Se vendre en 7 minutes à quelqu’un qui n’a rien demandé quand même, faut oser.

Apprenez à lire

Recherche de stage ou de petits boulots qu’importe, rappelez-vous la somme astronomique de paperasses qu’on vous a demandé d’envoyer pour chaque demande : cv exhaustif et lettres de motivations. Vous me direz qu’avec l’avènement des mails il faut bien faire vivre la poste (qui nous le rend bien avec ses grèves qui tombent toujours quand vous attendez/envoyez un courrier important sinon c’est moins drôle). Je veux bien la faire vivre la poste moi, mais je me demande si les gens qui reçoivent ces courriers font autre chose que lire vaguement en diagonal pour savoir s’ils ont affaire à un homme, une femme ou un chihuahua de sexe indéterminé et vérifier qu’on a un niveau de français potable. C’est la seule explication que j’ai trouvé à ça :

Proviseur d’un lycée où j’ai postulé : Vous écrivez que vous avez déjà participé au secrétariat du baccalauréat, et je voudrais savoir dans quel lycée.
Et bien en fait c’est écrit au tout début de mon CV… Celui que j’ai visiblement fait imprimer pour rien.

Madame de l’Inspection des Ecoles : Vous êtes en quelle année d’orthophonie au juste ?
(première comme spécifié un peu partout dans mon courrier)
M.I.E : Mais votre école elle dépend d’une fac de médecine au moins ?
(En fait on est en France et en France toutes les écoles d’ortho dépendent de la fac de médecine… Sinon on est pas étudiant en orthophonie et auquel cas j’aurais falsifié mon CV et ça c’est mal)
M.I.E :Il faudra nous en fournir un justificatif alors, si possible avec les dates de votre stages et la convention signée par l’école où vous effectuerez votre stage.
(… qui refuse de m’assigner des dates tant que je n’ai pas l’autorisation de l’Inspection des Ecoles)

L’année va être longue.

Pari à la con

L’amitié, c’est aussi ça :

Lui : Nan mais faut pas exagérer, Machine ne dit pas non plus « lol » en vrai.
Moi : Je te paie un verre si t’arrives à lui faire dire « lol » quand elle viendra te voir !
Lui : Chiche !

A croire que j’ai pas de loisirs…

12345...11

L'observation est un talent qui se cultive comme n'importe quelle forme d'art.

En ce moment… Je lis

"Les aventuriers de la mer tome 1" Robin Hobb (la suite de l'assassin royal)

J’écoute…

je lis beaucoup donc j'écoute peu de musique

In the mood for…

... lire en mangeant des abricots

Calendrier

août 2016
L Ma Me J V S D
« oct    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

L’image de la semaine

L’image de la semaine

Kirsten Dunst et Orlando Bloom

La citation de la semaine

"Ne pas monter bien haut peut-être, mais seul" Edmond Rostand

Sondage

Vous êtes arrivés sur ce blog...

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


FAMILLE BRAULT PINEAU FERRAND |
etmaemma |
Ensemble Un Oeil ouvert sur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BAB BERRED
| dylan0000
| Plug-in or not plug-in